Le stress des dirigeants face au confinement du COVID19. 

Dans cette période inédite, il est clair que les entrepreneurs et les dirigeants font face à des difficultés différentes de d’habitude. Le confinement qui nous est imposé face au virus est une grosse épine dans le pied pour chacun d’ entre nous. Les dirigeants plus que les autres!

 Il faut savoir qu’en temps normal, le stress et la pression ,sont les premiers maux des dirigeants. Dans une configuration normale, plus de 43 % sont touchés.

 Un des facteurs associés au stress de l’entrepreneur est la difficulté à prendre du temps pour lui, des moments de décompression, et la manière de trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle.

 Combien de personnes vont voir un professionnel de santé, car elles sont fatiguées, n’arrivent plus à s’aligner face à leurs valeurs et leur équilibre psychique?!

En dehors de cette période particulière, les entrepreneurs s’occupent de la gestion de leur entreprise:

  • Ils se préoccupent de savoir si tous leurs salariés vont pouvoir être payés à la fin du mois. 
  • Pour certaines activités, si la marchandise va bien arrivée en temps et en heure.
  • Du bien-être de chacun dans l’entreprise.
  • S’il va pouvoir lui-même se payer
  • Prévoir du temps pour sa famille, ses enfants, les devoirs
  • Garder la forme
  • Payer ses charges
  • Réfléchir à une meilleure gestion et le »après »

Et la liste n’est pas exhaustive…..

Ils sont donc déjà sujets à un stress plus ou moins permanent. 

Donc si des problématiques de développement, des problématiques financières ( trésorerie, baisse d’activité, licenciement…) pointent alors le bout de leur nez,  attention aux pics de stress qui va arriver !!! Et surtout à l’incident sur la santé  que cela va engendrer!

Car c’est bien connu et reconnu, le lien corps esprit existe réellement!

En effet, 1/4 des patrons ont des maux de dos, des problèmes d’articulations et quelquefois une fatigue chronique, des difficultés dans leur couple, une baisse de la libido…..

En 2019 90 % des dirigeants disaient se sentir utiles et dans l’ensemble en bonne santé, le virus et le confinement viennent tout chambouler!!

Notamment sur le côté émotionnel.

Les émotions touchées

Chaque personne: salariés, entrepreneurs, chômeurs, vont devoir passer par un mécanisme de deuil.

Le deuil d’une situation qui “était”…..  une situation sur laquelle il n’y a pas d’action possible, si ce n’est de rester chez soi

Il va falloir s’adapter à cette nouvelle situation, l’accepter, composer avec  et entrer dans la résilience….

 Mais comment faire ? 

La résilience pour un patron est plus difficile que pour un salarié pourquoi ?Parce que celui-ci est obligé de se projeter dans l’avenir, pour le bien de chacune des personnes qui travaillent pour lui,  mais également pour sa famille. Donc vivre dans le moment présent est possible mais plus difficile d’accès. 

Va-t-il être possible pour eux de créer une distanciation face à cet événement ?

OUI mais à quel prix??Dans cette période nous sommes confrontés à 3 peurs:

Les peurs

La peur de la mort ( nos proches, mais également notre propre mort Même si on n’a pas vraiment envie de savoir)

La peur de l’avenir 

Et la peur économique 

Au final ces 3 peurs se réunissent en une seule et même peur: celle de la perteJe reviendrai sur ce sujet dans un autre article.Parlons émotions!

LA PEUR EST-T-ELLE UNE EMOTION NEGATIVE?

 À la base la peur fait partie de nos grandes émotions de base.

Il est important de savoir qu’aucune émotion est négative!  Toutes sont utiles à notre bon fonctionnement humain

Prenons en exemple justement cette émotion:  La peur.

Physiologiquement parlant  comment ça marche?

Nos émotions sont directement liées à un organe que nous avons dans le cerveau qui s’appelle l‘hypothalamus et qui est un peu le “gestionnaire de nos émotions”.

Il va donc sécréter une hormone que l’on appelle l’adrénaline. Cette hormone nous aide, face à un danger imminent ou dans une situation de stress, à réagir vite et avec efficacité. Seulement cette hormone, crée un trop grande quantité va se transformer en cortisol. Il faut savoir que celui-ci à grosse dose ( en l’occurrence sur cette période de confinement l’émotion est constante, donc le cortisol est produit chaque jour, en petite quantité donc au final, une grosse dose à la fin) devient nocif pour notre corps et agit comme un véritable poison pour celui-ci. 

Cette hormone peut amener à des troubles anxiogène des dépressions ponctuelles, de la colère, voir un syndrome de stress post-traumatique.  Donc soyons vigilants!!

Le confinement

De plus,nous sommes enfermés à la maison, nous devons gérer les devoirs des enfants, des difficultés de couple qui peuvent apparaîtres:

Pour les conjoints ceux qui ne se voient pas souvent, cela peut-être une véritable étape à passer. Cette proximité peut avoir des conséquences néfastes sur leur vie de famille. 

Heureusement pour certains cela va être bénéfique car ils vont pouvoir se reconnecter ensemble,  et à leurs enfants.

Youpi pour les retrouvailles!!!!!! 🙂Y a-t-il des solutions ? 

11 ETAPES POUR GARDER L’EQUILIBRE EN CETTE PERIODE 

1: La RESPIRATION. C’ est la base! Car elle est la nourriture préférée de notre hypothalamus. Par conséquent, des exercices de sophrologie, de respirations, de yoga sont très bénéfiques pour se détacher et produire de l’endorphine (hormone du bien-être).

2: Instaurer une routine:  Ne pas se laisser aller, se lever à heures fixes, mettre en place un planning, s’accorder des petits plaisirs ( un cappuccino en visio avec son meilleur ami ou sa meilleure ami, un jeu de société qui nous fait rire, un bon livre).Chacun trouvera son propre plaisir dans la journée et bien équilibrer les temps professionnels et les temps “ famille”.

3: Des exercices physiques, du sport, de la marche si vous pouvez sortir, du cardio boxe pour se défouler, en tout cas, toute activité qui vous permettra de faire bouger votre corps et d’activer le cœur, pour créer par la suite de l’endorphine, hormone du calme et du bien-être. (Faire l’amour avec votre partenaire est également source d’endorphine 😉 et s’il n’y a pas de partenaire… Je vous laisse trouver des solutions.

4: Pour ceux qui sont seuls: garder le contact au maximum! Profitez-en pour vous inscrire à des réseaux de chefs d’entreprises, appeler ses amis, mais en sélectionnant les appels vers des personnes plutôt positives, qui cherchent des solutions et non des problèmes.

5:  Se déconnecter des actualités. Eteindre la télé, ou s’accorder juste 1h par jour pour se tenir au courant des informations polluantes, qui nous plombent clairement le moral et qui ne nous font pas rentrer dans un cercle vertueux.Au contraire elles alimentent notre inquiétude. Ce qui n’est pas bénéfique dans cette période de confinement.

6:  Si vous pouvez, se re-connecter à la nature, pratiquer la pleine conscience, observer, écouter le chant des oiseaux qui n’a jamais été aussi audible!Regarder les étoiles et le ciel.

La nature est un anxiolytique naturel donc aucune restriction!!

7: Se mettre à faire des choses que nous avions reporter à demain. faire ce cours de guitare qu’on avait prévu il y a 3 ans, pourquoi pas se mettre à la peinture, trouver une activité de détente créative où notre corps oui, nos mains sont sollicitées.

8:  Imaginer des solutions. Mais pas toute la journée!!S’accorder du temps pour ça, mettre en place des solutions auxquels on n’aurait pas pensé auparavant. Visualiser  l’avenir de votre entreprise mais de manière détachée.

9:  Pratiquer la méditation, la relaxation, l’observation de pleine conscience, sur youtube il en existe pleins! 

10:  Se former à des nouvelles choses en gros maximiser ce temps pour apprendre encore et encore point car c’est la croissance qui va nous maintenir la tête hors de l’eau.

11: Ne pas Culpabilser! On voudrait trouver, des solutions, être force de proposition, rassurer tout le monde mais malheureusement on ne peut pas et ce n’est pas de notre faute, à accepter!

12: Et la dernière et peut-être la plus importante : L’ACCEPTATION

 Accepter les choses que l’on ne peut changer……. la résilience….

CONCLUSION

12 conseils qui sont de toutes façon bons à appliquer. Mais l’important c’est surtout de trouver votre solution à vous. Car toutes les solutions sont en vous pour accepter les événements avec sérénité, lâcher prise, et calme.

Une vidéo est disponible sur ma chaîne Youtube concernant des exercices de sophrologie pour les enfants à faire, pour la gestion de leurs émotions en cette période

Les consultations de sophrologie adultes sont disponibles et gratuites pour un bilan par skype. RDV sur Doctolib.fr

En espérant que cet article aidera chacun des Entrepreneurs, je vous apporte toutes mes ondes positives et mon soutien à distance si nécessaire.Toutes les informations sur les consultations et mes services ici