Comment développer sa confiance en soi ?| Guide pratique [partie 1]

 

Introduction

La confiance en soi est un sujet plutôt délicat. Et comment la développer, est assez flou. Sur le web, j’ai surtout l’impression qu’on caresse la surface du problème sans aller plus loin.

C’est pour cela qu’aujourd’hui j’ai rassemblé les meilleures données sur la toile et dans les ouvrages, pour vous synthétiser ce guide pratique. Un cheminement réaliste qui vous permettra dès aujourd’hui de développer véritablement votre estime de soi.

Où que vous soyez dans votre vie ou votre carrière, je vous recommande de lire intégralement ce guide, afin que vous sachiez exactement ce que vous devez faire maintenant pour améliorer votre confiance en vous.

Le guide est plutôt long. C’est pourquoi, pour vous faciliter la lecture, je l’ai séparé en trois parties. Prenez le temps de lire intégralement chaque partie et de revenir sur certaines étapes si nécessaires.

Avant tout, parlons de l’étape la plus importante de tout ce guide, l’étape 0 :

 

Étape 0

Suivre ce guide sera comme une longue marche dans la forêt. Afin de vous permettre de vous rappeler les éléments tout le long, j’ai mis en place cette étape cruciale. Elle consiste en deux simples actions :

  1. Décider fermement d’appliquer les recommandations de ce guide jusqu’au bout
  2. Prendre un stylo et un bout de papier. Parce qu’il y aura quelques exercices qui vous permettront de développer votre confiance en vous dès à présent.

Ne négligez pas cette étape. En prenant la ferme décision d’appliquer les étapes du guide, vous faites déjà un grand pas. Vous vous dîtes : « je suis en mesure d’obtenir de la valeur et je compte essayer les exercices qui y sont ». Votre esprit se prépare donc à l’action. Faites ce choix. 

D’autre part, en vous préparant à noter, vous aller percevoir plus aisément les éléments qui sont transcrits dans ce guide. N’oubliez pas. Ces exercices ne marcheront que si vous les suivez véritablement.

Maintenant que cela est dit, on peut entrer dans le vif du sujet en commençant par comprendre ce qu’on va faire.

 

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

On ne peut pas développer ce qu’on ne comprend déjà pas, n’est-ce pas ? Et même quand plusieurs approches de la notion peuvent être retenues, j’ai choisi celle de la psychothérapeute Isabelle Filliozat pour qui : 

La confiance en soi est la combinaison :

– de la sécurité intérieure et l’affirmation de ses besoins (capacité de prendre les bonnes décisions), 

– l’acquisition des compétences (capacité de bien choisir et développer ses compétences) 

– et une reconnaissance des autres (capacité à trouver sa place dans la société).

Ces trois piliers essentiels (soi-même, ses compétences, sa société) constituent le fondement de tout individu. Et c’est dans cette idéologie que ce guide pratique va s’orienter.

  • Nous allons commencer par apprendre ce qu’est la confiance intérieure et comment la développer.
  • Par la suite, comment choisir et développer ses compétences pour apporter de la richesse dans le monde.
  • Et finalement comment s’intégrer socialement pour développer la société.

 

Commençons alors par le premier élément. Comment améliorer sa confiance en soi intérieure : L’estime de soi.

 

Développer sa confiance intérieure – L’estime de soi

Cela se passe en trois étapes :

« Connais-toi, toi-même » – Socrate

Tout commence à l’intérieur.

Votre confiance en vous ne sera jamais le fruit d’une action externe. Elle débute par une profonde introspection. C’est une phase qui consiste à observer de façon neutre sa propre vie, tout ce que l’on a vécu jusqu’à présent. Qu’est-ce qui fait de vous, ce que vous êtes ?

Réfléchissez posément, calmement, sans vous brusquer. Identifiez clairement :

vos craintes, vos doutes, vos espoirs, 

– vos attentes de la vie, vos valeurs, vos priorités,

– vos choix, les émotions qui sont les plus présentes dans votre vie, votre passion, vos hobbies, etc.

Arrêtez-vous de lire et pensez 02 minutes à chacun des éléments qui a été énuméré plus haut.

Reconnectez-vous avec vous-même, peu importe le temps que ça prend. Observez votre vie et votre vécu comme l’on visionne un film et relevez les éléments qui vous apparaissent plus clairement. Pensez, calmement.

Comme Socrate l’a dit avec tant d’éloquence : « Connais-toi, toi-même ».

« Pour se connaître, il faut s’accepter » – Sénèque

Votre introspection devrait déjà avoir porté certains fruits. Vous devez certainement avoir relevé des points forts de votre personnalité… mais aussi, beaucoup de points faibles. Ne paniquez pas, c’est normal.

En réalité, tout le monde veut se présenter comme une personne parfaite. Mais personne ne l’est dans le fond. Même pas moi. 

Nos défauts, nos émotions envahissantes, nos failles, font partie intégrante de nous. Plus tôt on l’accepte, plus vite on sera en mesure de les dompter et les contrôler.

Acceptez-vous totalement ! En dépit de ce que la société ou les autres pensent de vous. Plus vous vous distinguez des autres, mieux vous devez vous sentir. Cette distinction est ce qui fait votre particularité, votre singularité. Aimez-vous profondément et apprenez à observer vos défauts avec compréhension et acceptation. Croyez-moi, il n’y aura jamais de meilleure version de vous, que vous-même.

Il n’y aura jamais de meilleure version de vous, que vous-même

Vous êtes unique.

Votre singularité est ce qui fait votre force. Et c’est ce côté extraordinaire que vous pouvez apporter dans le monde. Il est ce qui fait ce que vous êtes. Rassurez-vous, comme beaucoup de choses, certains aimeront cette partie de vous, et d’autres ne l’aimeront pas. Ce n’est pas grave. Le plus important est de conserver cette graine. C’est votre particularité qui fait votre richesse.

Chaque individu est particulier. Et il a pour mission d’exploiter cette particularité pour le bien du plus grand nombre. L’acceptation de ce que vous êtes, vous aidera à avancer et mieux encore, à vous aimer.

Pour vous faire un petit récapitulatif, voici ce qu’il faut retenir :

RÉCAP : Actions à mettre en place pour développer sa confiance intérieure

 

  • Méditez quelques minutes sur vos craintes, vos doutes, vos espoirs, vos attentes de la vie, vos valeurs, vos priorités, vos choix, les émotions qui sont les plus présentes dans votre vie, votre passion, vos hobbies, etc.
  • Déterminez-les clairement et notez cela sur votre document. Conservez ce dernier précieusement et ce pour les jours à venir.
  • Lisez et revisitez votre note régulièrement. Imprégnez-vous de ce qui vous êtes tous les jours. N’hésitez pas à ajouter, retirer ou modifier ce qui est déjà écrit. Généralement, il faut du temps pour véritablement retrouver qui nous sommes.
  • Ne soyez pas pressé, surtout pas. Cela pourrait vous faire bâcler le processus. Une fois que vous êtes certain·e d’avoir ce qu’il faut, vous pourrez passer au point suivant.
  • À ce stade, deux choses devraient vous animer : la tranquillité d’être exactement ce que vous voulez être ou la volonté de modifier certains éléments. C’est normal. N’oubliez pas, personne n’est parfait.
  • Une fois que vous avez conscience de ce que vous êtes, vous pouvez améliorer vos pensées, vos passions, vos hobbies, les pensées dominantes, les émotions les plus présentes, etc. Le premier pas est la prise de conscience. Pour le reste, ne cessez pas de vous observer et améliorez-vous.

 

Voici passée la première étape, la plus essentielle. Celle qui vous permet de vous redécouvrir intégralement. Dans la deuxième partie, je vais vous parler de la confiance extérieure. Comment gagner en assurance dans ce que vous faites. N’hésitez pas à passer à la prochaine partie après la bonne maîtrise de celle-ci. Vous avez tout à y gagner.

De plus, qu’est-ce que vous avez découvert sur vous-même que vous ne saviez pas auparavant ? N’hésitez pas à le mentionner en commentaire. Partager qui l’on est, contribue grandement dans l’acceptation de soi et la confiance en soi.