Comment devenir une Wondermum quand on est mère célibataire au foyer ?

Il y’a de plus en plus de familles monoparentales de nos jours, et dans la plupart des cas les femmes se retrouvent seules à élever leur enfant. En France on compte environ 14,1 millions d’enfants de moins de 18 ans

  • 64% de ces enfants vivent dans un foyer classique (Papa + maman + enfants)
  • 21% de ces enfants vivent dans une famille monoparentale avec plus précisément…
  • 18% qui vivent avec leur mère. 

Avec ce grand nombre de femmes qui doivent élever leur(s) enfant(s) toutes seules et avoir une activité qui leur permet de joindre les deux bouts, ce n’est pas du tout facile

Ce sont des femmes extraordinaires parce que ce n’est pas du tout évident d’arriver à faire grandir son enfant toute seule et de réussir dans ses activités. Avec l’évolution des mentalités, les femmes se lancent de plus en plus dans l’entrepreneuriat et une femme peut bien être entrepreneuse et élever son enfant toute seule.

En tant que Sophrologue, spécialiste de la gestion du stress et l’accompagnement humain, je vais dans cet article, prodiguer quelques conseils pour aider ces femmes au foyer à être de bonnes entrepreneuses tout en jouant sereinement tous les rôles qui sont les leurs. 

Femmes entrepreneuses – femmes actuelles 

Depuis déjà plus de 30 ans, le taux d’entreprises créées par les femmes est de plus en plus en hausse. En 2019, les femmes ont représenté 40 % des créateurs d’entreprises en France. À cette allure, d’ici quelques années, la parité homme – femme dans l’entrepreneuriat en France sera atteinte.

Toute femme qui aspire au bien-être émotionnel et financier devrait se lancer dans l’entrepreneuriat. Non pas seulement pour suivre la mode mais par vocation et par conviction. 

Dans le secteur de la santé et de l’action, le taux d’entreprises créées par les femmes est de 75%. Et si vous vous dîtes que c’est impossible de gérer les entreprises, rassurez-vous ! En tant que femme, on a plus de facilités à gérer les entreprises que les hommes.

Pour preuve, les entreprises gérées par les femmes sont en moyenne 8% plus rentables que les entreprises gérées par les hommes. 54% des entreprises gérées par les femmes présentent moins de risques de faillite que les entreprises dirigées par les hommes. La femme est née pour gérer

Depuis la nuit des temps c’est la femme qui gère le foyer. De ce fait, gérer une entreprise pour elle n’est qu’un exercice de routine. Les femmes devraient donc se sentir de plus en plus à l’aise dans l’entrepreneuriat. Moi-même en tant que entrepreneuse je me sens bien dans ma peau de patronne. 

Si vous êtes une jeune mère célibataire qui doit s’occuper toute seule de son enfant, ne stressez pas trop, vous pourrez à la fois vous occuper de votre enfant et bien gérer votre entreprise. Pour ça il suffit juste de bien s’organiser. Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat il faut se préparer. Sur le plan personnel comme sur le plan professionnel.

Femme au foyer – femme entrepreneuse 

Il n’est pas facile pour une femme de s’occuper toute seule de l’éducation de son enfant et toutes les femmes qui y parviennent sont des super mamans. Mais si vous vous retrouvez dans cette situation et que vous ne savez plus sur quel pied danser, ne plongez pas dans la dépression !

Prenez-vous en main et dites-vous que vous êtes une Wondermum. Pour être une Wondermum, il faut à la fois bien s’occuper de son enfant, lui apporter tout l’amour et l’attention dont il a besoin.

Mais il faut aussi, au même moment, travailler dur et intelligemment pour ramener de quoi manger à la maison. Il faut bien organiser sa vie personnelle et sa vie professionnelle afin que l’une ne soit pas un obstacle pour l’autre. 

Pour y arriver, il faut trouver une garderie où laisser l’enfant afin de pouvoir vaquer à vos occupations en toute quiétude. En France il y’a toute une pléthore de bonnes infrastructures pour la garde des enfants par exemple. Ou alors, vous pourrez laisser votre enfant à un parent qui est en retraite. Ainsi, tout au long de la journée, vous pourrez gérer toutes vos activités professionnelles et rentrer le soir vous occuper de votre enfant.  

L’entrepreneuriat est quelque chose de passionnant mais également c’est quelque chose de risqué. Pour ne pas faire faillite dès les débuts de son entreprise, il faut avoir un business plan. Celui-ci permettra de définir clairement les besoins (matériels et financiers), les facteurs externes du marché tels que concurrents, fournisseurs, clients (cœur de cible, cible secondaire).

Ce document vous permettra de savoir pourquoi vous entreprenez, quelle est votre vision, le but que vous voulez atteindre, ce que votre entreprise a de différent ou de plus que les autres. Il ne faut pas se presser, il faut prendre le temps de bien ficeler les choses

Pour vous accompagner dans cette lourde tâche, vous pouvez ou non choisir un partenaire d’affaires avec qui vous cheminerez. Si vous choisissez quelqu’un avec qui vous serez associé, rassurez-vous que cette personne ait le même profil professionnel que vous. Elle doit être une personne de confiance avec qui vous partagez la même vision.

Avant de lancer un tel projet, il faut se rassurer que cela n’impactera pas négativement votre vie personnelle et celle de votre enfant. Il faudra prévoir la garde de l’enfant, prévoir de l’argent pour payer les factures en attendant que l’entreprise que vous venez de créer commence à produire des fruits. Il faut avoir une très bonne organisation, de tel enseigne que ni votre enfant ni votre entreprise ne seront délaissée. 

Wondermum : une femme aux super pouvoirs 

Les super héros ne sont pas toujours ceux qui ont des capes, ceux qu’on montre au grand écran dans les films comics. Toute femme qui arrive à gérer son entreprise et à élever son enfant toute seule est une femme extraordinaire, une super woman, une Wonderwoman.

Une Wondermum est celle-là qui allie parfaitement son rôle de femme entrepreneuse à son rôle de mère, de femme au foyer. Il faut donc savoir apporter toute l’attention et l’amour dont l’enfant aura besoin pour son épanouissement et sa stabilité émotionnelle.

Il faudra en plus, jouer le rôle de femme au foyer à la perfection. Préparer les meilleurs repas pour son enfant, faire la lessive, la vaisselle, le rangement et le nettoyage. Offrir un cadre de vie chaleureux à l’enfant et à soi-même pour assurer son évolution.

La femme qui élève son enfant toute seule devra redoubler d’efforts pour que les choses soient bien. Mais pour y parvenir, vous ne devez pas vous renfermer sur vous-même. Entourez-vous des personnes inspirantes, des personnes qui vous comprennent

Évitez au maximum les ondes négatives. Les paroles amères des gens qui vous cataloguerons de femme difficile, de femme qui élève son enfant seule parce qu’elle est méchante… Balayez du revers de la main ce genre de paroles. 

Ne vous focalisez que sur ceux-là qui vous valorisent, ceux-là qui vous apportent un plus dans votre vie quotidienne. Une femme qui se laisse influencer par tout et rien a très peu de chances d’être une bonne mère. Et ça peut avoir des répercussions néfastes sur votre enfant. 

Une Wondermum, c’est une femme qui se bat contre vents et marrées, une femme qui ramène à manger à la maison et qui se sent toujours bien dans sa peau. Pour plus de soutien, je suis entièrement disponible pour vous faire bénéficier des bienfaits de la sophrologie et du développement personnel.

Une plateforme a été ouverte pour permettre à toutes les femmes au foyer, qui veulent réussir dans leurs activités, de devenir de véritables wondermum. Vous pouvez rejoindre la communauté des Wondermums qui font la différence et qui reprennent leur vie en main simplement en me contactant. Je vous accompagnerai personnellement dans vos projets et vous guidera pour devenir également une femme à succès dont vos enfants seront incroyablement fiers.

Alors, croyez en vous mesdames ! Vous avez en vous un potentiel infini qui ne demande qu’à émerger…